LES RECRÉATIONS MUSICALES DU RECTORAT

Un moment musical exceptionnel à découvrir et à entendre au rectorat de Besançon

entre les 12 novembre – 16 novembre 2019 pour les lycéens de l’académie :

Trio pour piano/violon et violoncelle en mi mineur opus 67 de Dimitri Chostakovitch (1944)

 

Lorsque M. Jean- François Chanet, recteur de la grande région académique Bourgogne- Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités et M. Arthur Schoonderwoerd, pianiste renommé de l’ensemble Cristofori, nous ont proposé ce beau projet de partenariat artistique à l’attention des lycéens et collégiens de l’académie, c’est sans hésiter que nous avons apporté notre contribution à son élaboration et à son organisation.

Nous tenons à remercier tout particulièrement Monsieur le recteur Jean- François Chanet, et pour l’ensemble Cristofori, M. Arthur Schoonderwoerd, dont la passion pour la musique a permis à ce projet de voir le jour.

Les “recréations musicales du rectorat” ont été conçues selon trois axes :

  • PATRIMOINE : ouvrir aux publics scolaires le Rectorat de Besançon, pour partie classé monument historique ;
  • MUSIQUE : proposer une expérience d’écoute musicale inédite, qui place les élèves “au cœur de l’action muicale”, en proximité des musiciens dans le vrai esprit de la musique de chambre ;
  • HISTOIRE : par le choix d’œuvre emblématiques d’une époque et d’un contexte particuliers, il s’agit de proposer une réflexion historique thématique aux multiples résonances interdisciplinaires.

L’oeuvre musicale choisie pour cet événement est le Trio en mi mineur opus 67 de Dimitri Chostakovitch (1906-1975), qui sera interprété par l’Ensemble Cristofori (Maï Ngô, violon ; François Michel, violoncelle ; Arthur Schoonderwoerd, piano), lors d’une série de mini-concerts auxquels assisteront les lycéens et collégiens conviés, du 12 au 16 novembre 2019 au Rectorat de Besançon.

Cette pièce, écrite en 1944, apparaît comme une oeuvre clé du compositeur russe et de l’histoire de la musique du 20ème siècle, pour des raisons d’ordre esthétique et historique. Elle conduit l’auditeur à travers une large palette d’émotions et l’invite à la réflexion : dans quelle mesure, créer de la musique a été pour Dimitri Chostakovitch un acte de résistance à la dictature de Staline et à l’autoritarisme de l’état soviétique ? Comment la musique, avec ses moyens, peut-elle exprimer une idée, une conviction, une relation au monde et au pouvoir politique…?

Afin, à la fois, de tenter des réponses à ces questions et de préparer au mieux la participation des élèves à la rencontre musicale, nous avons organisé une journée de formation, destinée aux enseignants qui ont en charge l’accompagnement pédagogique des classes.

La formation, qui a eu lieu le 2 octobre dernier au lycée Pasteur, a permis de croiser trois approches, trois regards sur l’œuvre et son contexte :

  • L’approche du pédagogue. Benoit Serrier et Béatrice Chevillard, professeurs au lycée Germaine Tillion, musiciens, en charge de la classe orchestre du même lycée, nous ont apporté des outils, des méthodes, des nombreuses idées d’activités, aisément réalisables en classe, qui permettent aux élèves de s’imprégner progressivement et de manière ludique des matériaux sonores, stylistiques de l’œuvre.
  • L’approche de l’historien musicologue. Thomas Thisselin a soutenu une thèse sur la musique soviétique, sa relation au pouvoir politique et la réception française de ces débats ; son intervention a permis de jeter un éclairage sur les relations complexes entre Chostakovitch et la censure stalinienne.
  • L’approche de l’interprète. M. Schoondewoerd, éminent pianiste de l’ensemble Cristofori, récompensé par de nombreux prix et distinctions discographiques (choc de classica, diapason d’or, Q-disc…), nous a livré une analyse personnelle et sensible de l’œuvre, à travers aussi le témoignage de son voyage en Russie, dans la demeure du grand compositeur russe.

 

LES RESSOURCES PEDAGOGIQUES

Un livret (cliquer ici)

Réalisé par Arthur Schoonderwoerd, ce livret – catalogue foisonnant de ressources et de réflexions intellectuelles et artistiques, dans lequel il fait bon flâner, puiser et s’enrichir – a pour vocation à fournir aux professeurs des clés sur Chostakovitch, ses compositions musicales et sur l’univers culturel et politique dans lequel il a vécu.
En aucun cas un livret pédagogique, il constitue cependant un outil pour les équipes enseignantes souhaitant s’engager dans des travaux interdisciplinaires associant histoire et géographie, musique et histoire des arts, littérature (poésie russe notamment), Langues Vivantes, d’où l’idée d’insérer des documents originaux en anglais (pour un travail dans les Sections européennes, en Langue Vivante, par exemple).

Un dossier d’activités pédagogiques (cliquer ici)

Benoit Serrier et Béatrice Chevillard nous proposent ici un dossier “clés en main”, complet de tutoriels vidéo, extraits audios, fiches pédagogiques… Tout le nécessaire pour démarrer en classe des activités musicales qui permettront aux élèves de se familiariser avec l’œuvre et de rentrer progressivement et de manière ludique dans l’univers sonore de Chostakovitch.

 

Qu’ils soient ici particulièrement remerciés – M. Schoonderwoerd, M. Serrier et Mme Chevillard – d’avoir conçu et généreusement mis à disposition ces ressources pédagogiques.

 

 

Et à tous les acteurs engagés à nos côtés dans ce projet, nous renouvelons nos plus vifs remerciements.

 

Françoise Claus                                                                      Giuliano Chiello
IA-IPR Histoire Géographie                                                    IA-IPR Éducation musicale et chant choral
Déléguée académique                                                            Académie de Besançon
à l’action culturelle
Académie de Besançon